Catégories
La vie Music

Scott Ross

Domenico Scarlatti (1685-1757), sonatas :

Catégories
Music

GUL L’ABI

Gul l’Abi — Pour mon père1

Muhbatuna halih (Mahabetna haliyya)
        Notre amour est beau
Tarmi
        Laisse
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Ta-Ta-Tarmi
        Oublie
Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Tarmi
        Laisse
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Ta-Ta-Ta-Tarmi
        Oublie
Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Tarmi
        Laisse
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Ta-Ta-Ta-Tarmi
        Oublie

Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Ya habibi
        Mon chéri
Shafni bieaynk (Shofni bi aynek)
        Regarde moi avec tes propres yeux
Ya habibi
        Mon chéri
Shajeatni (Shaja’tani)
        Tu m’as enhardie
Ya habibi
        Mon chéri
Wajinnatni (Wa janantani)
        Je t’aime à la folie
Ya habibi
        Mon chéri
Bieaynak tashfuni (Bi aynek tishofni)
        Avec tes propres yeux, regarde moi
Ya habibi
        Mon chéri
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Ya habibi
        Mon chéri
Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Ya habibi
        Mon chéri
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout

Ya habibi
        Mon chéri
Ya habibi
        Mon chéri
Ya habibi
        Mon chéri
Ya habibi
        Mon chéri
Ya habibi
        Mon chéri
Ya habibi
        Mon chéri
Ya habibi
        Mon chéri
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout

Habibiun qalubi wa’ant tahbuni (Habibi ,golebi ,w inta tehebni)
        Mon chéri mon coeur, je sais que tu m’aimes
Ya habibi
        Mon chéri
W qul laamak la tadur bighayri (Wa gol la ommak la tedawar bi ghayri)
        Dis à ta mère qu’elle ne te cherche pas une autre fiancée
Ya habibi
        Mon chéri
Shajeatni (Shaja’tani)
        Tu m’as enhardie
Yahbibi
        Mon chéri
Wajinnatni(Wa janantani)
        Je t’aime à la folie
Ya habibi
        Mon chéri
Masafir ‘iilaya balad ya wahidi (Musafer la baladin ya waheedi)
        Mon seul et unique, tu pars pour un autre pays
Ya habibi
        Mon chéri
Wataqli lysh asyr mink hawawi (Wa goli lesh aseer minnak huawei?!)
        Et tu te demandes pourquoi mon indifférence ?!
Ya habibi
        Mon chéri
Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Ya habibi
        Mon chéri
Shafni bieini (Shofni bi ayne)
        Regarde moi avec tes propres yeux
Ya habibi
        Mon chéri
Bieaynak tashfuni (Bi aynek tishofni)
        Avec tes propres yeux, regarde moi
Ya habibi
        Mon chéri
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Muhbatuna halih (Mahabetna haliyya)
        Notre amour est beau

Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Muhbatuna halih
        Notre amour est beau

Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Muhbatuna halih
        Notre amour est beau
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout
Watarmi watarmi
        Laisse, oublie tout

Catégories
La vie Music Poésie

Tango

Ça revient

Danse triste tirée du nouvel album de LOU. Le seul moment. L’éloge qu’en fait Mattieu Dufour ici. Remix video par LOU avec les images d’Adrian et Amanda Costa.

Les mains
S’en laver
Le dos
Leur tourner
Les liens
S’en défaire
L’amour
Va à la mer

L’été touche à sa fin
Et ce chagrin
Toujours ça revient
Ça revient

Au port
Il faut rentrer
Au corps mort
S’amarrer
À bord
Tu disais
Même quand ça mord
Il y a un regret

L’été touche à sa fin
Et ce chagrin
Toujours ça revient
Ça revient

Enfin
Se défendre
Les mains
Dans la cendre
Tu danses
Avec elle
Mon père
Éternel

L’été touche à sa fin
Et ce chagrin
Toujours ça revient
Ça revient


Assassination Tango
Robert Duval
Luciana Pedraza

Catégories
Music Poésie

Joan of Arc

Leonard Cohen’s song, 1971

Now the flames they followed Joan of Arc
        Maintenant les flammes accompagnaient Jeanne d’Arc
as she came riding through the dark ;
        qui chevauchait à travers l’obscurité ;
no moon to keep her armour bright,
        aucune lune pour donner de l’éclat à son armure,
no man to get her through this very smoky night.
        aucun homme pour l’aider à travers la nuit enfumée.
She said, « I’m tired of the war,
        Elle dit, « Je suis lasse de cette guerre,
I want the kind of work I had before,
        je voudrais retrouver les travaux de maison,
a wedding dress or something white
        une robe de noces ou quelque chose de blanc
to wear upon my swollen appetite. »
        pour couvrir mon désir gonflé. »

Well, I’m glad to hear you talk this way,
        Eh bien je suis heureux de t’entendre parler ainsi,
you know I’ve watched you riding every day
        tu sais je t’ai observée chevauchant chaque jour,
and something in me yearns to win
        et quelque chose en moi aspire à apprivoiser
such a cold and lonesome heroine.
        cette héroïne distante et solitaire.
« And who are you? » she sternly spoke
        « Et qui donc es-tu ? » lança-t-elle sévèrement
to the one beneath the smoke.
        à l’être sous la fumée.
« Why, I’m fire, » he replied,
        « Quoi, je suis feu, » répondit-il.
« And I love your solitude, I love your pride. »
        « Et j’aime ta solitude, j’aime ta fierté. »

« Then fire, make your body cold,
        « Alors feu, fais-toi frais,
I’m going to give you mine to hold, »
        je vais t’offrir mon corps à embrasser, »
saying this she climbed inside
        disant ainsi elle grimpa à l’intérieur
to be his one, to be his only bride.
        pour être sienne, son unique épouse.
And deep into his fiery heart
       Profondément en son coeur ardent
he took the dust of Joan of Arc,
        il prit la poussière de Jeanne d’Arc,
and high above the wedding guests
        et loin au dessus des convives,
he hung the ashes of her wedding dress.
        il tint les cendres de sa robe nuptiale.

It was deep into his fiery heart
        Profondément en son cœur ardent
he took the dust of Joan of Arc,
        il prit la poussière de Jeanne d’Arc,
and then she clearly understood
        et elle comprit clairement
if he was fire, oh then she must be wood.
        s’il était feu, oh elle devait être bois.
I saw her wince, I saw her cry,
        Je la vis tressaillir, je la vis pleurer,
I saw the glory in her eye.
        je vis l’éclat dans son regard.
Myself I long for love and light,
        Moi aussi j’ai soif d’amour et de lumière,
but must it come so cruel, and oh so bright?
        mais cela doit-t-il être si cruel, et oh si vif ?

Catégories
Music Poésie

Questions for the Angels

Chanson méditative de Paul Simon interprétée avec Bill Frisell.

A pilgrim on a pilgrimage
        Un pèlerin en pèlerinage
Walked across the Brooklyn Bridge
        Traversait le pont de Brooklyn
His sneakers torn
        Les souliers déchirés
In the hour when the homeless
        À l’heure où les sans-abris
Move their cardboard blankets
        Rangent leurs couvertures de carton
And the new day is born
        Et le jour nouveau éclot

Folded in his backpack pocket
        Pliées dans la poche de son sac
The questions that he’d copied from his heart
        Les questions que son coeur lui a dictées
Who am I in this frightened world?
        Qui suis-je dans ce monde tourmenté ?
Where will I make my bed tonight
        Où ferai-je mon lit ce soir
When twilight turns to dark?
        Lorsque le crépuscule tournera au noir ?

Questions for the angels
        Questions pour les anges
Who believes in angels?
        Qui croit aux anges ?
Fools do
        Les fous
Fools and pilgrims all over the world
        Les fous et les pèlerins aux quatre coins du monde

If you shop for love in a bargain store
        Si tu cherches l’amour dans un magasin discount
And you don’t get what you bargain for
        Et que ce que tu as marchandé ne te satisfait pas
Can you get your money back?
        Peux-tu récupérer ton argent ?
If an empty train in a railroad station
        Si un train désert à la gare
Calls its final destination
        Annonce sa destination finale
Can you choose another track?
        Peux-tu choisir une autre voie ?

Will I wake up from these violent dreams1
        Vais-je m’éveiller de ces rêves violents
With my hair as white as the morning moon?
        Les cheveux blancs comme la lune du matin ?

Questions for the angels
        Questions pour les anges
Who believes in angels?
        Qui croit aux anges ?
I do
        J’y crois
Fools and pilgrims all over the world
        Des fous et des pèlerins aux quatre coins du monde

Downtown Brooklyn
        Au centre ville de Brooklyn
The pilgrim is passing a billboard
        Le pèlerin passe devant un panneau
That catches his eyes
        Qui attire son regard
It’s Jay-Z
        C’est Jay-Z
He’s got a kid on each knee
        Il tient un enfant sur chaque genou
He’s wearing clothes that he wants us to try
        Il porte des vêtements qu’il veut nous faire essayer

If every human on the planet
        Si chaque être humain sur cette terre
And all the buildings on it
        Et tous les bâtiments
Should disappear
        Disparaissaient
Would a zebra grazing in the African Savannah
        Est-ce qu’un des zèbres qui broutent la Savane Africaine
Care enough to shed one zebra tear?
        S’en soucierait assez pour verser une larme de zèbre ?

Questions for the angels
        Questions pour les anges
Questions for the angels
        Questions pour les anges

Catégories
Music Poésie

Scarborough Fair / Canticle

« Le Dormeur du Val », Gérard Stricher, 2013

Chanson mélancolique interprétée par Simon et Garfunkel.

Are you going to Scarborough Fair
Pars-tu pour la foire à Scarborough
Parsley sage rosemary and thyme
Persil sauge romarin et thym
Remember me to one who lives there
Rappelle moi au souvenir de quelqu’une là-bas
She once was a true love of mine
Qui fut mon véritable amour autrefois

Tell her to make me a cambric shirt
Dis-lui de me confectionner une chemise de batiste
        On the side of a hill in the deep forest green
        Sur le versant d’une colline dans le vert profond de la forêt
Parsley sage rosemary and thyme
Persil sauge romarin et thym
        Tracing a sparrow on snow-crested ground
        Des pas de moineaux sur le sol enneigé
Without no seams nor needle work
Sans couture ni aiguille
        Blankets and bedclothes the child of the mountain
        Duvet et couvertures l’enfant de la montagne
Then she’ll be a true love of mine
Alors elle sera mon véritable amour
        Sleeps unaware of the clarion call
        Dort insouciant de l’appel du clairon

Tell her to find me an acre of land
Dis lui de trouver pour moi un lopin de terre
        On the side of a hill a sprinkling of leaves
        Sur le versant d’une colline une pluie de feuilles
Parsley sage rosemary and thyme
Persil, sauge, romarin et thym
        Washes the grave with silvery tears
        lave la tombe de larmes argentées
Between the salt water and the sea strands
Entre l’eau salée et la grève
        A soldier cleans and polishes a gun
        Un soldat nettoie et graisse son fusil
Then she’ll be a true love of mine
Alors elle sera mon véritable amour

Tell her to reap it with a sickle of leather
Dis-lui de le moissonner avec une faucille de cuir
        War bellows blazing in scarlet battalions
        La guerre consume les bataillons écarlates
Parsley sage rosemary and thyme
Persil sauge romarin et thym
        Generals order their soldiers to kill
        Les généraux ordonnent aux soldats de tuer
And gather it all in a bunch of heather
Et de lier le tout avec des brins de bruyère
        And to fight for a cause they have long ago forgotten
        Et de combattre pour une cause oubliée il y a longtemps
Then she’ll be a true love of mine
Alors elle sera mon véritable amour

Pourrait-on imaginer la scène dialoguée entre William et Dolores dans l’esprit bicaméral1 ?

La généalogie du texte est intéressante. Il entremêle l’adaptation d’une ballade traditionnelle anglaise du XVIIIe siècle – Scarborough Fair 2 – et un poème – Canticle – retravaillé d’une autre chanson de Paul Simon : The side of a hill.

Dans la ballade traditionnelle, un jeune homme s’adresse à l’auditoire et nous prie de porter un message à son ancienne amoureuse : si elle réalise une série de tâches impossibles, elle sera à nouveau son vrai amour. Comme en un dialogue complice, un couplet sur deux donne la réplique à l’amoureuse, qui formule à son tour des exigences impossibles.

Dans la chanson de Simon et Garfunkel, il n’y a pas cette symétrie, toutes les requêtes sont prononcées par le jeune homme. Peut-être cette forme convenait mieux pour leur duo ? Peut-être convenait-elle mieux pour évoquer les dernière pensées d’un soldat agonisant3 ?

Le refrain « Parsley, sage, rosemary and thyme » ferait référence aux vertus représentées par ces herbes au Moyen Âge : le bien-être pour le persil, la force pour la sauge, l’amour pour le romarin, le courage pour le thym.

The side of a hill4, publié sous le pseudonyme de Paul Kayne, fait partie du premier album solo de Simon : Songbook, sorti en 1965. Peut-être avait-il lu le dormeur du val ?

Catégories
Music

Albéniz : Sevilla, Suite Española

Paul Galbraith et sa guitare à 8 cordes et à pique.
Live recording from Soka University, California.